Team Member

Le Collectif Formation Société (CFS asbl, CFS.EP) est une asbl reconnue d’éducation permanente depuis les années ’80. Depuis cette époque, l’association organise des formations continuées de travailleurs associatifs, des dispositifs de soutien à la reprise d’études, et milite pour une « université ouverte » dans l’esprit de la FUNOC à l’époque (le district socio-éducatif et culturel). CFS édite depuis 2002 les « cahiers du FIL ROUGE », dans la perspective de capitaliser les expériences et l’histoire associatives bruxelloises.

Après une période transitoire, CFS est agréée dans le cadre du nouveau Décret sur l’éducation permanente (décret du 17 juillet 2003). Pour le quinquennat 2012-2016, CFS est reconnue aux axes 2 (formation continuée) et 3.2 (analyse et études) du décret. Dans ce cadre, CFS a progressivement développé une vision de l’éducation permanente qui se rattache aux grands courants de l’éducation populaire. En 2009, l’association a fondé, avec la FGTB de Bruxelles, l’ex-EOS et des chercheurs de l’ULB une « Université populaire de Bruxelles ». Elle est aussi devenue très impliquée dans le réseau des nouvelles universités populaires de France, et a ainsi organisé le 5ème printemps des universités populaires en 2010 à Bruxelles.

Dans le cadre de ses missions, l’association a notamment organisé en 2012 un cycle de 10 journées de formation « éducation populaire, émancipation et transformation sociale », avec notamment Christian Maurel, Miguel Benasayag, Jean Louis Le Grand, Luc Carton, Geneviève Tardieu, Alexia Morvan …

En 2014, CFS relance une formation de 10 journées de « formation à la recherche en éducation permanente / populaire », avec Luc Carton, aujourd’hui Directeur à l’Inspection générale de la Culture, Ministère de la Fédération Wallonie Bruxelles, mais surtout initiateur en 1998 en France d’une vision engagée de l’éducation populaire (voir notamment les « Rencontres pour l’avenir de l’éducation populaire » en pdf sur le site) et les équipes de Paris 8 et de l’Université coopérative de Paris (Christian Verrier et al) qui ont porté le projet d’ « université populaire de Paris 8 » (que nous avons suivi et analysé dans le cadre d’un Fil rouge). Le projet est coordonné par Alain LEDUC, un des fondateurs de CFS et directeur du pôle « éducation permanente ».

L’objectif ici est d’enrichir et dépasser les exigences formelles du Décret en matière d’analyses et d’études pour tenter d’élaborer une véritable politique de recherche en éducation populaire. Une quarantaine de « chercheurs-coopérateurs » y participeront, dans une perspective de coopération structurelle à terme, au sein d’un Laboratoire coopératif de recherche en éducation populaire, le LABOCOOP, un chantier en construction auquel ce site est consacré.